18/08/2022

Foot365.news

Le football européen- international en images et vidéos

Fifa

3 min read

QATAR 2022 – Ce mardi 5 juillet, le deuxième tour de vente des billets pour la Coupe du monde du Qatar commence. La première s’est terminée le 28 avril et ceux qui les réservaient avaient jusqu’au 17 juin pour les rendre effectives. La deuxième phase de vente commence via le portail www.fifa.com/es/tickets ce mardi à 11 heures, heure espagnole, et se termine le 16 août à la même heure. L’organisateur de l’événement conseille de faire la demande le plus tôt possible en raison de la forte demande.

Dès cette deuxième phase de vente, il est déjà possible de demander des places pour des matches le même jour que la phase de poules, toujours sous réserve de règles de compatibilité. Chaque demandeur peut demander un maximum de six billets par match et en acheter un maximum de soixante pour l’ensemble de la compétition.

La Coupe du monde au Qatar a ses particularités. C’est un petit pays d’environ 2,9 millions d’habitants qui a une capacité hôtelière limitée. Cela va être prolongé pour la Coupe du monde, dans quelques marges. L’objectif est d’avoir environ 140 000 chambres disponibles.

Pendant la Coupe du monde, seuls les supporters dont l’entrée et l’hébergement sont garantis pourront entrer au Qatar pour profiter de l’événement. Les autorités qataries expliquent que les fans qui voyagent doivent demander la carte numérique Hayya. Ce n’est rien de plus qu’un permis d’entrée dans l’État du Qatar. Pour l’obtenir, en plus du ou des emplacements retirés, les plans d’hébergement doivent être confirmés.Pour tout savoir, l’organisation a mis à disposition le site www.qatar2022.qa .

Les fans recherchent et font généralement leurs plans d’hébergement par eux-mêmes, mais compte tenu de la capacité hôtelière limitée du pays, il est conseillé, une fois le billet obtenu, de se rendre sur le portail indiqué ci-dessus pour faciliter l’accès. Il prévient que les prix « évolueront en fonction de l’offre et de la demande ». On estime que d’ici la fin septembre, tout sera terminé. Foot365.news

5 min read

AFP- Le Comité international olympique recommande un bannissement historique des Russes et des Bélarusses du sport mondial, la Fifa lui donne immédiatement satisfaction: la Russie a été exclue lundi du Mondial de football, compétition planétaire qu’elle avait accueillie il y a quatre ans.

Les différentes sélections comme les clubs russes sont privés « jusqu’à nouvel ordre » de toute compétition internationale, une décision conjointe de la Fifa et de l’UEFA, cette dernière confirmant par ailleurs la résiliation de son contrat de sponsoring avec le géant gazier Gazprom, estimé à 40 millions d’euros annuels.

Pour l’équipe nationale, cela signifie qu’il n’y aura pas de barrage le 24 mars contre la Pologne qui avait de toute façon dit sa détermination à boycotter la rencontre.

La Fédération russe de football a dit être « en désaccord total » avec cette mesure qui « aura un effet discriminatoire sur un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’employés de clubs ou de la sélection nationale ».

« Bravo à la Fifa et à l’UEFA », a pour sa part réagi sur Twitter le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui voit dans cette décision « un message puissant de la part de la communauté sportive internationale indiquant que nous ne tolérerons pas les attaques odieuses de Poutine contre la liberté ».

L’Euroligue a également suspendu les trois clubs russes qui prennent part à la compétition phare du basket européen, mais les sanctions annoncées par la Fifa et l’UEFA sont la concrétisation la plus spectaculaire à la recommandation du CIO qui rompt avec sa longue tradition de neutralité dans les domaines politiques et géopolitiques: un bannissement pur et simple des Russes et des Bélarusses du sport mondial pour prix de l’invasion de l’Ukraine.

Si la puissante Fifa devait être imitée par les autres fédérations internationales, la Russie rejoindrait la Yougoslavie de Slobodan Milosevic et l’Afrique du Sud de l’apartheid dans l’histoire des grands parias du sport international.

– Pression sur la WTA –

Les autres fédérations vont être mises sous pression, comme celle de volley-ball, qui ne s’est pas exprimée, mais a été prévenue par la France et la Pologne, respectivement champions olympique et du monde, qu’elles boycotteraient le Mondial l’été prochain s’il restait organisé en Russie.

De même, plusieurs joueuses de tennis ukrainiennes ont mis en demeure la WTA de réagir, s’étonnant de son silence quand elle avait été prompte à voler au secours de la Chinoise Peng Shuai.

Pour justifier sa recommandation, qui intervient à quelques jours du début des Jeux paralympiques de Pékin (4-13 mars), le CIO met en avant un « dilemme »: « Alors que les athlètes de Russie et du Belarus pourraient continuer à participer à des événements sportifs, de nombreux athlètes ukrainiens sont empêchés de le faire en raison de l’attaque contre leur pays. »

Pour le résoudre, elle « recommande aux Fédérations internationales de sport et aux organisateurs de manifestations sportives de ne pas inviter ou de permettre la participation d’athlètes et de représentants officiels russes et bélarusses aux compétitions internationales ».

– Décoration retirée à Poutine –

Autre mesure, symbolique mais forte, le CIO a aussi retiré « l’ordre olympique » – distinction honorifique attribuée à des personnalités « ayant illustré l’idéal olympique » – à tous les hauts responsables russes, à commencer par le président Vladimir Poutine, qui s’emploie depuis deux décennies à faire du sport un outil de promotion intérieure et internationale.

Stanislav Pozdniakov, président du comité olympique russe, a estimé dans un communiqué que la décision du CIO allait « à l’encontre des réglementations et de la charte, en premier lieu l’esprit du mouvement olympique qui a vocation à unir et pas à diviser, surtout quand il s’agit de sportifs ou d’égalité des participants au mouvement olympique ».

La question est particulièrement urgente pour les Jeux paralympiques, qui débutent vendredi à Pékin.

« Lorsque, dans des circonstances très extrêmes », mettre en place ces mesures « n’est pas possible à court terme pour des raisons organisationnelles ou juridiques », le « CIO laisse à l’organisation concernée le soin de trouver sa propre voie ». Il renvoie donc la décision au Comité international paralympique, lui réitérant son « plein soutien ». Celui-ci a prévu de s’exprimer mercredi.

2 min read

AFP- La Fifa a infligé amendes et matches à huis clos à une cinquantaine de fédérations, dont la France, l’Argentine et le Mexique, en raison d’incidents lors des qualifications du Mondial-2022, selon une liste publiée lundi.

Déjà annoncée fin septembre, la sanction la plus lourde est revenue à la Hongrie pour insultes racistes de ses supporters et diverses entorses à la sécurité (usage de fumigènes et blocage d’escaliers), soit deux rencontres à huis clos dont une avec sursis, un match à l’extérieur sans supporters, et un total de 281.000 francs suisses d’amende (266.000 euros).

Mais l’instance mondiale du football a également puni la France, bien plus légèrement, de 2.000 francs suisses d’amende (1.895 euros) parce qu’une proportion non précisée de spectateurs ne portait pas de masques lors du match nul à domicile début septembre contre la Bosnie-Herzégovine (1-1).

L’Argentine a de son côté écopé de 30.000 francs suisses d’amende (28.430 euros) et d’une rencontre avec une jauge « limitée », non chiffrée pour l’instant, en raison du « comportement discriminatoire » de supporters lorsque l’Albiceleste a reçu l’Uruguay.

Enfin, le Mexique devra s’acquitter de 100.000 francs suisses de pénalité (95.000 euros) et sera privé de public pendant deux rencontres, lui aussi sanctionné pour le « comportement discriminatoire » de supporters lors de la réception du Canada puis du Honduras en octobre.

1 min read

ELIMINATOIRES MONDIAL 2022 – Le Brésil a battu le Paraguay (0-2) à Asuncion mardi, et aligne sa sixième victoire consécutive dans ces éliminatoires. C’est Neymar qui ouvre la marque pour le Brésil dès la 4e minute. Neymar délivre aussi une passe décisive à Lucas Paqueta dans le temps additionnel.

Le Brésil fait le plein de points avec ce sixième succès en autant de rencontres dans ce tournoi qualificatif au mondial 2022. Le Brésil occupe la tête du classement devant l’Argentine, tenue en échec par la Colombie (2-2). foot365.news

Vidéo Eliminatoires Coupe du monde 2022 : Paraguay 0 – Brésil 2 – images : Beinsports