10/08/2022

Foot365.news

Le football européen- international en images et vidéos

Calcio

3 min read

AFP – L’ancien entraîneur de Chelsea et de la Juventus Turin Antonio Conte a été officiellement nommé entraîneur de l’Inter Milan, a annoncé le club italien vendredi matin alors que la presse affirmait cette arrivée depuis plusieurs jours.

L’ex-milieu international italien, 49 ans, remplacera sur le banc à Milan Luciano Spalletti, remercié jeudi par le club milanais. Si celui-ci ne communique pas la durée du contrat du technicien, Conte aurait selon la presse italienne signé un bail faramineux de trois ans pour 10 millions d’euros (plus bonus) par saison.

« Un nouveau chapitre de ma vie commence, je suis vraiment impatient. J’ai choisi l’Inter pour le club que c’est, pour le projet et l’ambition de celui-ci. J’ai été marqué par la transparence du club et le désir de ramener l’Inter là où il doit être », a réagi Conte, cité par sa nouvelle équipe dans un communiqué.

« Je suis sûr qu’Antonio Conte est l’un des meilleurs entraîneurs », a de son côté assuré le président nerazzurri Steven Zhang. « Je suis sûr qu’il nous aidera à atteindre notre objectif (…): faire de ce club l’un des meilleurs du monde à nouveau ».

L’Inter s’est qualifiée de justesse pour la Ligue des champions en terminant 4e de Serie A, loin cependant du champion, la Juventus Turin. En C1, le club a été éliminé cette saison dès la phase de groupes. Reversé en Ligue Europa, il a subi un cuisant revers dès les 8es de finale contre Francfort, futur demi-finaliste.

Le club, propriété d’un groupe chinois, n’a plus remporté le moindre trophée depuis la Coupe d’Italie en 2011.

Conte était libre depuis un an et son limogeage de Chelsea, club avec lequel il était devenu champion d’Angleterre dès sa première saison en Premier League. Entre 2011 et 2014, il avait, à la tête de la Juventus, remporté trois championnats d’Italie de suite, les premiers d’une folle série de huit sacres toujours en cours pour la « Vieille Dame ».

Réputé pour son charisme, son agitation en bord de terrain pendant les matches, Conte avait d’abord été évoqué cette saison pour prendre les rênes du Real Madrid, puis il avait été annoncé avec plus d’insistance en Italie: du côté de l’AS Rome notamment, ou encore pour un retour à la Juve.

1 min read

La Juventus Turin, leader invaincu de Serie A, a battu  son dauphin napolitain à l’Allianz Stadium. Les camarades de Cristiano Ronaldo et Mandzukic (doublé), ont pu venir à bout des Napolitains réduits à 10 en seconde mi-temps (3-1). et pourtant c’est Naples qui opuvert lme score dès la 10′ par l’intermédiaire  du belge Dries Mertens, mais le Croate Mandzukic a pu égaliser à la 26′ avant qu’il ne rajoute un deuxième but à la  49′ et c’est Bonucci qui corse l’addition à la 79′. Avec 7 succès en 7 matchs, la Juventus prend le large du Calcio . foot365.news 

Vidéo : Juventus 3 – Naples 1 – images Beinsports

3 min read

AFP – L’AC Milan a attendu la dernière seconde et une erreur du champion du monde français Nzonzi mise à profit par le duo Higuain-Cutrone pour battre l’AS Rome 2-1 vendredi en ouverture de la 3e journée du championnat d’Italie.

Milan n’a pas joué lors de la première journée (match reporté après la catastrophe de Gênes) et les points pris vendredi à San Siro sont les premiers de sa saison, après une défaite le week-end dernier à Naples (3-2).

La Roma de son côté s’en était sortie de justesse lundi contre l’Atalanta Bergame en remontant de 1-3 à 3-3 et la défaite de Milan est venue confirmer que les giallorossi étaient encore en chantier après le départ de trois titulaires, le gardien Alisson et les milieux Nainggolan et Strootman.

Vendredi, c’est l’une des recrues-phares de la Roma, Nzonzi qui a entraîné la chute des siens, avec une horrible passe qui a offert une dernière opportunité au Milan. Higuain ne l’a pas gâchée avec un service parfait pour le jeune Cutrone, qui trompait Olsen (2-1, 90+4).

Auparavant, les Milanais avaient déjà nettement dominé la première période, abordée par la Roma dans un inattendu 3-4-1-2, qui plaçait Pastore en vrai N.10 mais qui n’a pas du tout fonctionné en phase défensive.

Milan menait d’ailleurs à la pause, grâce à Kessié, qui reprenait au deuxième poteau un bon centre de Rodriguez (40e).

En deuxième période, les Romains sont repassés à quatre derrière et ont été meilleurs, au point d’égaliser par Fazio sur le deuxième temps d’un corner (59e).

Le milieu de terrain de l’AC Milan Franck Kessie buteur lors de la victoire à domicile 2-1 face à l’AS Rome le 31 août 2018
Les deux équipes ont ensuite eu un but annulé après intervention de la VAR (hors-jeu de Higuain pour Milan et main de Nzonzi pour la Roma) avant l’action décisive conclue par Cutrone.

Avec seulement quatre points au compteur, les Romains risquent de voir s’enfuir la Juventus Turin (leader) et Naples (2e), qui en comptent déjà six avant leur match de la 3e journée.

La Juventus jouera samedi à Parme, avec Cristiano Ronaldo toujours en attente de son premier but, alors que Naples sera dimanche à Gênes pour affronter la Sampdoria.

Vidéo : Milan AC 2 – AS Roma 1 – images : Beinsports

 

4 min read

AFP – La « fièvre », le « rêve » et… peut-être la « réalité »: la rumeur insistante d’un possible transfert de la star portugaise Cristiano Ronaldo du Real Madrid vers la Juventus de Turin met en ébullition la planète foot. Et agite le calcio qui attend « CR7 » comme le messie.

« Juve-CR7 » (comme Cristiano Ronaldo et son célèbre N°7) titre mercredi la Gazetta dello Sport, premier quotidien sportif italien, qui parle d’un transfert – s’il devait se réaliser – à 350 millions d’euros, dont 100 millions pour le Real et 30 millions par an pour sur quatre ans pour l’attaquant star des « Merengue ».

« Le tam tam entre Italie, Portugal et Espagne est parti », écrit le journal qui parle d’une histoire qui a démarré « comme un rêve, une suggestion, désormais une idée, pour peut-être devenir une réalité ».

Ce scénario met en jeu « l’un des deux plus grands joueurs du monde qui, à 33 ans, se cherche un dernier contrat et peut-être un autre défi, Jorge Mendes, son agent à nul autre pareil en affaires et en communication, et le plus grand club de la planète ».

« Fièvre de zèbre », titre le Corriere della Sport en référence au célèbre maillot rayé blanc et noir de la Juve, club qui vient d’aligner une impressionnante série de sept titres de champion d’Italie d’affilée.

– La main de Mendes –

« La rumeur a frappé tout le monde », de Turin à Lisbonne, de l’Espagne à la Russie où se déroule la Coupe du monde, poursuit le quotidien transalpin.

Le journal voit derrière cette histoire la main de l’agent de Ronaldo, Jorge Mendes, qui veut éloigner son joueur de Madrid « où les rapports avec le président Florentino Perez sont au minimum syndicaux ».

Pour Tuttosport.com, il s’agit d' »une histoire d’ambitions, d’émotions et de records », car « CR » est une machine à records et la perspective de se remettre en question à 33 ans pour gagner un énième défi en offrant la Ligue des champions à la Juventus « est un défi qui excite Ronaldo ».

« Ce serait un moyen pour lui de rentrer un peu plus dans l’histoire et gagner des points dans ce duel infini qui l’oppose à Lionel Messi qui, comme lui, a tout gagné plusieurs fois mais dans un seul club, Barcelone ».

Et puis, il y a une raison « plus romantique », poursuit Tuttosport.com. Les émotions vécues en avril car « il n’arrive pas souvent de marquer un but et d’être applaudi par les supporteurs qui sont vos hôtes ».

Le 4 avril, Ronaldo avait inscrit un but d’anthologie au Juventus Stadium -en quart de finale aller de la Ligue des champions- qui lui avait valu l’ovation debout des connaisseurs tifosi piémontais.

Après la rencontre, le joueur avait confié qu’il était fan de la +Vieille dame+ (la Juve) quand il était petit. Une déclaration qui prend un sens tout particulier trois mois plus tard.

En soirée mercredi, la rumeur du transfert avait traversé les Alpes et même la Manche, puisque la presse britannique (BBC et Sky Sports) évoquait à son tour une offre de 100 M EUR émise par la Juventus, actuellement étudiée par le Real.