PSG: Les supporters expriment leur ras le bol, Mbappé tente l’apaisement

Partagez avec vos amis

L’attaquant du PSG Kylian Mbappé lors du match face à Manchester United au Parc des Princes le 6 mars 2019 Retrouvailles tendues. Les Ultras, plus fervents supporters, autorisés au Parc des Princes pour la reprise de l’entraînement du PSG après le fiasco européen, ont crié leur colère avec insultes et fumigènes dimanche après-midi.

Dans la matinée, Kylian Mbappé avait tenté de déminer en assurant rester au PSG la saison prochaine.

Le premier entraînement après l’élimination en Ligue des champions, programmé dimanche après-midi au Camp des Loges, en région parisienne, a finalement été déplacé au Parc des Princes, dans la capitale, comme l’a révélé le site du journal L’Equipe.

Un lieu plus facile à sécuriser alors que des tags “Honteux! Sans couille”, “Respectez-nous !” ont été découverts vendredi devant le Camp des loges à Saint-Germain-en-Laye.

Les joueurs du PSG sont arrivés au Parc sous les cris des fans furieux: “Aujourd’hui, c’est l’heure des comptes les gars!”

L’entraînement de dimanche n’était pas ouvert à la presse, ni au public, mais plusieurs centaines d’ultras du PSG ont été autorisés à entrer au Parc avec leurs cartes d’abonnés, a constaté un photographe de l’AFP.

Ils étaient 500 membres du Collectif ultras Paris (CUP), le plus important des groupes de supporters parisiens, selon les réseaux sociaux du PSG, à s’être installés en tribune Auteuil.

Vendredi, le CUP avait déjà exprimé son dégoût par communiqué: “Nous voilà de nouveau la risée de l’Europe! (…) Achetez-vous des couilles ou dégagez!”

Dimanche, le ton ne fut pas différent. Huées, explosions de pétards et insultes ont résonné à l’extérieur de l’enceinte sportive pendant la session d’exercice.

Sur les vidéos postées par certains ultras, que l’on voit fumigènes en main, on entend des “bandes de salauds !” et des “portez vos couilles!” adressés aux joueurs.

“Thiago Silva et Marquinhos ont alors pris un micro au pied de la tribune Auteuil pour présenter des excuses et tenter d’entamer un dialogue, rapporte Le Parisien. En vain. Leurs excuses ont été couvertes par les cris et les injures. Le calme est ensuite revenu”.

Quelle sera l’attitude des fans au Parc des Princes dimanche prochain pour le clasico Paris SG-Marseille?

Kylian Mbappé savait qu’il devait prendre la parole pour tenter de faire baisser la pression autour de lui et du club dans la tourmente.

D’autant que l’une des questions posées après le naufrage contre Manchester United le concerne. Allait-il rester au PSG la saison prochaine ?

“Je pense que je serai là, c’est sûr même. Avec cette élimination, tous les problèmes que cela va engendrer, ça ne sert à rien que ma situation personnelle vienne en rajouter. Voilà, c’est clair et c’est précis”, a-t-il répondu dans l’émission Téléfoot en fin de matinée dimanche.

Le champion du monde, filmé chez lui au lendemain du revers européen, apparaît abattu, le visage marqué: “Je suis abasourdi, je n’ai pas réussi à dormir, c’est difficile, on avait beaucoup travaillé pour arriver à ce moment, on est déçus”.

Mais, conscient que la machine à rumeurs va l’envoyer dans un club qui a déjà gagné plusieurs Ligues des champions, comme le Real Madrid par exemple, il réaffirme son implication à Paris.

“Je pense que beaucoup de personnes doutent, vont douter à l’avenir, mais je continue à croire dans ce projet, on va arriver à faire quelque chose de bien. On va continuer à travailler, il ne nous reste que ça”.

. “On a gâché la fête”

Mais le travail dans les têtes après l’accident industriel prendra du temps. Mbappé arrive-t-il à se projeter sur la fin de saison? “Franchement, je n’arrive pas trop car la Ligue des champions était notre objectif. Le stade était plein, on a gâché la fête. On n’a pas voulu la gâcher, mais finalement on l’a gâchée”.

“Si on est éliminés, c’est peut-être qu’il manquait des choses, qu’on n’était pas à la hauteur”, ressasse-t-il.

Presnel Kimpembe, défenseur du PSG, s’est lui montré encore plus cash samedi sur la chaîne Youtube “Bros. Stories”: “Je pense que c’est vraiment de la suffisance, et parce qu’on a pris ce match à la légère”.

Bixente Lizarazu, champion du monde 1998 devenu consultant, a déploré sur Téléfoot une absence de “grinta”. “Il faut des joueurs qui mettent la main dans le cambouis, qui défendent, pas seulement une équipe de ballet”.

Faut-il alors tout bouleverser au PSG? “Il ne faut pas tout changer, il y a des acquis”, a conclu dans Téléfoot Claude Puel, coach qui était allé en demi-finale de Ligue des champions avec Lyon. Ce qui est acquis, c’est la colère des Ultras. AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *