ga('send', 'pageview');

Premier League: Sterling puissance 3 et Manchester City met la pression sur Liverpool

Partagez avec vos amis

Manchester City a continué sur sa lancée et provisoirement accentué son avance en tête de la Premier League, grâce au triplé de Raheem Sterling contre Watford (3-1), samedi lors de la 30e journée.

Au classement, les “Citizens” (74 pts) prennent quatre longueurs d’avance sur Liverpool avant l’entrée en scène des “Reds” (70 pts) dimanche contre Burnley.

Si tout réussit aux champions en titre, les “Spurs” en revanche décrochent, au point de mettre en péril leur place européenne. Défait à Southampton (2-1), Tottenham a enchaîné un quatrième match consécutif sans victoire (trois défaites, un nul).

Les hommes de Mauricio Pochettino restent troisièmes (61 pts), mais Manchester United (58 pts), Arsenal (57 pts), qui s’affrontent dimanche, et Chelsea (56 pts) pourraient en profiter pour se rapprocher dangereusement. Avec deux matches de retard, les “Blues”, qui accueillent Wolverhampton dimanche, sont en bonne position…

. Manchester City: l’ivresse Sterling

Le suspense a tenu 45 minutes. Les leaders ont dominé sans réussite en première période, avant de faire basculer le match… Sans trop forcer.

Sterling a ensuite fait parler la poudre, réussissant un triplé en moins d’un quart d’heure (46e, 50e, 59e) pour plier le match avant l’heure de jeu.

Ce sixième succès de suite en championnat, le neuvième toutes compétitions confondues, permet à Pep Guardiola et sa troupe d’attendre sans trembler leur prochain rendez-vous. Les Mancuniens accueillent Schalke mardi en huitième de finale retour de la Ligue des champions.

Vainqueurs en Allemagne à l’aller (3-2), l’Etihad Stadium attendra des “Citizens” qu’ils ne fassent qu’une bouchée du club de la Ruhr.

“Aujourd’hui, ce n’est pas de la chance, a réagi Guardiola. Nous avons gagné parce que nous étions meilleurs, bien meilleurs que l’adversaire. Ici, beaucoup de gens travaillent pour atteindre le niveau de la saison dernière. Et s’ils peuvent le faire, ce sera grâce à un travail acharné et non à la chance.”

. Tottenham: le crash

A Southampton, pour le retour de Dele Alli, les “Spurs” ont longtemps cru à la victoire grâce au but d’Harry Kane en première période. Mais, quatre jours après leur victoire à Dortmund (1-0) et leur qualification pour les quarts de finale de la C1, ils ont craqué en fin de match, cédant deux fois dans le dernier quart d’heure, par le Français Yan Valery (76e) et l’Anglais James Ward-Prowse (81e).


Une défaite impardonnable pour Mauricio Pochettino, agacé par le comportement de ses joueurs.

“C’est si difficile de comprendre pourquoi nous avons tant changé entre la première et la seconde périodes. Je suis très déçu, nous avons été meilleurs en tout et puis nous avons perdu le match”, a déclaré l’Argentin, qui sent la saison du club londonien dérailler.

“La seconde période, nous ne l’avons pas prise au sérieux. Je ne veux pas trop critiquer, mais quand on perd un match qui était sous contrôle après 45 minutes, qui devrait être 3-0 ou 4-0 et qui finit en défaite 2-1, c’est difficile à accepter”, a asséné le manager, qui, suspendu, a assisté au match contre son ancien club depuis les tribunes. “Quand vous perdez le rythme après 45 minutes, c’est une question de mentalité, il s’agit d’être fort et garder le contrôle. Nous avons perdu notre élan et nous les avons aidés.”

Le revers fait en tout cas les affaires des “Saints”. Régénérés depuis l’arrivée de Ralph Hasenhüttl, ils ont désormais deux points d’avance sur la zone rouge et Cardiff (18e).

Les Gallois restent eux relégables malgré leur victoire contre West Ham (2-0). AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *