ga('send', 'pageview');

Ligue 1 : Marseille vise à la 5e place et puis se séparer de Rudi Garcia

Partagez avec vos amis

AFP – La 5e place de Ligue 1, pour l’honneur, et les adieux de Rudi Garcia sont les derniers enjeux de Marseille-Montpellier, vendredi (21h05) pour la 38e et ultime journée.

“Cela a été un grand plaisir d’entraîner l’OM, je vais tout faire pour finir au mieux, sur une victoire contre Montpellier”, a dit l’entraîneur en annonçant son départ.

La saison, “la pire de ma carrière”, selon lui, est ratée, sans qualification continentale, pas même la Ligue Europa, il reste à partir sur une bonne note.

L’OM peut encore doubler Montpellier à la 5e place, à condition de gagner.

“Les joueurs ont montré à Toulouse (5-2) qu’ils étaient mobilisés et concernés, ils le seront encore vendredi”, a assuré le coach, qui espère partir sur un succès, pour atténuer un peu les mauvais résultats de cette année, le podium raté de loin et les éliminations au premier tour dans toutes les coupes.

Puisque l’histoire se termine, Garcia a tenu à “remercier publiquement” ses joueurs. “Il y a un bon groupe, j’y crois” pour la saison prochaine, avec un autre technicien, dont le nom n’émerge pas encore nettement des rumeurs. Gabriel Heinze? Laurent Blanc? Claude Puel?

– “J’aurai beaucoup appris” –

De son côté, Garcia n’a “aucune piste pour rebondir”, mais pense que maintenant que son départ “est officiel, des choses vont se présenter”.

“J’aurai beaucoup appris, et pas que dans la réussite. Cette saison m’aura appris comme aucune autre saison”, a-t-il résumé.

Il lui faudra un beau projet, après celui “ambitieux de l’OM (…) Si j’ai un projet intéressant, j’y prêterai attention, si ce n’est pas le cas, j’attendrai”, a-t-il dit.

Avant la nouvelle page, il reste donc à tourner la dernière à l’OM. Garcia devra “bricoler” une énième fois sa charnière, un mistigri qui l’a collé toute la saison. Boubacar Kamara est suspendu, il est même déjà parti au Mondial U20 avec l’équipe de France, et Adil Rami est très incertain.

Quel sera la dernière compo de Garcia, et quelle sera l’ambiance pour ses adieux?

Avoir choisi d’officialiser la fin de l’aventure avant le dernier match, alors qu’il lui restait deux ans de contrat, devrait lui éviter un lynchage du Vélodrome, qui ne le supportait plus du tout, aux deux sens du mot.

– “J’ai fait partie du projet” –

Pourtant, “en deux ans et demi, j’ai fait partie de cette première partie de projet”, le fameux “OM champions project” qui est encore loin de la Ligue des “champions”, a résumé Garcia. Il a aussi rappelé que sous sa conduite l’OM était tout de même retourné en finale de coupe d’Europe il y a un an, la Ligue Europa perdue contre l’Atlético Madrid (3-0).

“Il ne faut pas l’oublier”, a rappelé Dimitri Payet.

Le capitaine souhaite “remercier, tout simplement”, le coach. “On a connu du haut, même du très haut. On a vécu de bons moments ensembles, il me reste à lui tirer mon chapeau et lui souhaiter bon vent”, a conclu le capitaine, en ne contestant pas les fois où il a été mis à l’écart de l’équipe faute de performances suffisantes.

Le président Jacques-Henri Eyraud aussi a tressé des lauriers à son entraîneur, précisant qu’il ne regrettait pas du tout de l’avoir prolongé en octobre pour ne plus le garder en mai. “Si c’était à refaire, je le referais”, dit “JHE”.

Il qualifie “Rudi” de “grand technicien”, “grand entraîneur” et “homme de grande qualité”. “Son attitude tout au long de cette saison et ces dernières semaines encore ont montré son sens des responsabilités et son respect pour l’institution Olympique de Marseille”.

Mais le président admet que pour l’OM, “terminer 5e ne sera pas un lot de consolation. A Marseille, 5e ou 6e, après avoir affiché ses ambitions et ses objectifs, est une immense source de déception”.

Il faudra relancer le projet, sans Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *