Ligue 1: Marseille se relance, Monaco cale

Partagez avec vos amis

AFP – L’OM se relance: les Marseillais restent dans la course à l’Europe grâce à leur victoire contre Nîmes 2-1 samedi, lors d’une 32e journée douloureuse pour Monaco, qui a perdu Cesc Fabregas et Stevan Jovetic sur blessure et concédé le nul à domicile contre Reims (0-0).

. Marseille rebondit

Les Phocéens, qui ont dû remplacer Mario Balotelli (cuisse droite) par Valère Germain dès la demi-heure de jeu, n’ont pas été brillants face aux Crocos nîmois.


Mais ils ont mis fin à une vilaine série de trois matches sans victoire grâce à deux buts inscrits en moins de deux minutes, par Germain, de la tête (72e), sur un corner de Dimitri Payet, puis Luiz Gustavo, du gauche (73e).

L’équipe de Rudi Garcia reste dans la course pour le podium, à cinq points de Lyon (3e), défait à Nantes (2-1) vendredi soir. Dans le viseur de Marseille, le duel de la 36e journée contre les Lyonnais.

“Avant la 36e (journée), il y aura la 33e, à Guingamp, ça être compliqué, puis il faudra recevoir Nantes, aller à Strasbourg… Ce n’est pas du tout le moment de penser à la 36e journée, on s’est rapproché de Lyon, c’est la vérité du jour”, a balayé l’entraîneur olympien Rudi Garcia.

L’OM occupe provisoirement la quatrième place avant le match de Saint-Etienne contre Bordeaux dimanche.

. Guingamp arrache le nul

De son côté, Monaco a vécu un match nul difficile contre Reims (0-0). Dès le première quart d’heure, Cesc Fabregas a dû sortir, touché à un mollet et remplacé par Jean-Eudes Aholou.

En fin de partie, c’est Stevan Jovetic qui a quitté les siens, après une blessure au genou gauche à la suite d’un choc avec Alaixys Romao. Les images de sa jambe, qui se tord violemment, sont inquiétantes. L’attaquant monténégrin a été remplacé à la 84e minute par Carlos Vinicius. Et Monaco, 16e, va devoir encore s’employer pour assurer son maintien.

En bas de tableau, la lanterne rouge Caen a concédé une défaite contre Angers (1-0) qui pourrait être fatale.

Pendant ce temps, Guingamp, avant-dernier, sauvait le point du nul à Strasbourg (3-3) dans un match – remake de la finale de Coupe de la Ligue remportée par les Alsaciens – plein de buts et d’erreurs défensives. Au sein de l’attaque bretonne, Marcus Thuram s’est encore montré très à son avantage.

Les Guingampais devront toutefois être bien meilleurs en défense s’ils veulent sauver leur peau en Ligue 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *