21/10/2021

Foot365.news

Le football européen- international en images et vidéos

Le match Brésil-Argentine arrêté, la Fifa appelle à des sanctions

Neymar Messi
Partagez avec vos amis

AFP – Cinq petites minutes. C’est tout ce que les supporteurs présents dans le stade pour assister au choc Brésil-Argentine ont pu voir dimanche 5 septembre au soir. Les autorités sanitaires brésiliennes sont intervenues pour stopper la rencontre, invoquant des mensonges présumés de quatre joueurs argentins. Ils auraient enfreint le protocole sanitaire en entrant au Brésil sans mentionner un séjour récent en Angleterre, et donc sans passer par l’isolement de 14 jours imposé à tous les étrangers arrivant du Royaume-Uni. La Fifa, choquée par la tournure des événements, a « regretté » l’arrêt brutal du match et a promis qu’une « décision » disciplinaire serait prise. Contre qui et de quel ordre ? Nul ne le sait encore.

L’instance du foot, responsable de ce match qualificatif pour son Mondial 2022, a dit déplorer « les scènes précédant la suspension » de la rencontre, « qui ont empêché des millions de supporteurs de profiter d’un match entre deux des plus importantes nations de football au monde ». « Les premiers rapports officiels du match ont été envoyés à la Fifa. Ces informations seront analysées par les organes disciplinaires compétents et une décision sera prise en temps voulu », ajoute l’instance mondiale.

Quatre Argentins accusés d’avoir menti en entrant au Brésil
À la stupéfaction générale et quelques minutes après le coup d’envoi, dimanche à São Paulo, des représentants de l’agence sanitaire brésilienne Anvisa et de la police fédérale étaient entrés sur le terrain pour mettre fin à la rencontre. Les Argentins avaient tenté de parlementer, mais l’Anvisa accuse quatre joueurs de l’Albiceleste évoluant en Angleterre d’avoir fourni de « fausses informations » dans leur formulaire d’entrée au Brésil, en omettant de signaler leur séjour britannique lors des quatorze jours précédant leur arrivée, échappant ainsi à une période de quarantaine. Le président de la Fédération argentine de football a de son côté nié tout « mensonge » de la part des joueurs concernés – soit Giovani Lo Celso (Tottenham), Emiliano Martinez (Aston Villa), Emiliano Buendia (Aston Villa) et Cristian Romero (Tottenham), selon l’Anvisa.

L’attente était énorme pour ce choc, la revanche de la finale de la Copa América, qui avait vu la superstar argentine Lionel Messi remporter son premier titre en sélection grâce à une victoire 1-0 sur la Seleção, le 10 juillet dernier, au Maracana. Il s’agissait du duel au sommet de ces qualifications sud-américaines, les Brésiliens caracolant en tête avec 21 points et sept victoires en sept matchs, suivis de l’Albiceleste (15 points). La Fifa devra se prononcer prochainement sur l’issue du match, décider s’il pourra être rejoué ou trancher sur un résultat.

%d blogueurs aiment cette page :