Ballon d’Or: risque de dispersion des voix pour lors du vote

Partagez avec vos amis

AFP – Un champion du monde peut-il soulever le Ballon d’Or le 3 décembre ? Attention à la déperdition de suffrages pour les Bleus, entre Raphaël Varane au poste peu médiatique de défenseur et deux buteurs-stars, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, en concurrence.

“Et le Ballon d’Or, on en parle ?” demande un journaliste après France-Allemagne (2-1) mardi soir. “On verra mon ami, on verra hein !” lance dans un grand rire le héros du match, Antoine Griezmann, auteur d’un doublé.

La récompense suprême, organisée par France Football, et basée sur le vote des seuls journalistes (un peu moins de 200 dans le monde) va agiter les conversations des fans de foot – et des joueurs – dans les semaines à venir. Le scrutin, ouvert le 9 octobre, se fermera le 9 novembre.

Depuis 2008, c’est Cristiano Ronaldo et Lionel Messi qui se le partagent (5 chacun). Mais cette année est celle de la rupture. CR7, plombé par des accusations de viol, n’a pas marqué lors de la dernière finale de Ligue des champions et l’aventure du Mondial s’est arrêtée pour le Portugal en 8e de finale.

La Coupe du monde s’est achevée pour l’Argentine de Lionel Messi au même stade et son Barça n’a pas été au-delà des quarts de finale en Ligue des champions.

Un seul joueur a gagné la Ligue des champions et la Coupe du monde la saison écoulée: c’est Raphaël Varane. Problème de taille, il joue en défense centrale, poste peu sous les projecteurs.

– “Défenseurs rarement récompensés” –

Le dernier défenseur à avoir gagné le Ballon d’Or, c’était l’Italien Fabio Cannavaro, en 2006, après le Mondial remporté par sa Nazionale. Mais depuis, ce sont les artistes-attaquants qui sont sacrés.

“Cette année, j’aimerais bien que ce soit Raphaël Varane. Les défenseurs sont rarement récompensés”, a d’ailleurs commenté récemment le président de la fédération française Noël Le Graët auprès de Ouest-France.

Et Varane, au Real Madrid, est dans l’ombre d’un de ses partenaires, Luka Modric: finaliste du Mondial avec la Croatie, il a brillé à un poste qui crève l’écran, meneur de jeu, et il a déjà empoché cet été les titres de meilleur joueur de la saison écoulée pour l’UEFA et la FIFA.

Celui dont les traits rappellent Johan Cruyff a d’ailleurs joué intelligemment la dispersion des voix chez les Bleus dans une récente interview à France Football.

Alors que Kylian Mbappé venait d’inscrire un quadruplé avec le PSG (5-0, en L1) et venait de sauver les Bleus en amical face à l’Islande (2-2), Modric a cité… “Griezmann, qui est, des trois Français (lui aussi pense également à Varane et Mbappé, ndlr), celui que je mettrais en avant pour tout ce qu’il a réalisé cette année”.

– Vitrine de la Ligue des champions –

Bien vu, comme le fait de confesser un parcours en Russie lourd à digérer — “On avait tellement envie de faire quelque chose de grand avec la Croatie, qu’après ce n’était pas facile de s’en remettre” — dans un entretien au syndicat des joueurs professionnels (FIFPro).

Bien senti aussi, le fait de ne pas tirer la couverture à lui — “Je n’aime pas parler de cette manière et clamer: +Oui, c’est moi qui mérite le Ballon d’Or+”– contrairement à ce qu’ont fait Mbappé et Griezmann depuis cet été par voie de presse.

Il y a d’abord eu Mbappé, mi-juillet dans France Football, où l’attaquant parisien oubliait Griezmann dans sa liste des favoris: “Je mettrais forcément Cristiano Ronaldo. Il y aurait aussi Modric, Varane, qui a tout gagné et Neymar (…) Je pense que je me mettrais aussi”.

A la question “serait-ce injuste” de ne pas avoir cette récompense individuelle suprême décernée en fin d’année, “Grizou” avait pour sa part répondu dans L’Equipe: “Pas injuste. Mais je me poserais la question de savoir ce que je peux faire de plus” (après avoir remporté la Ligue Europa et la Coupe du monde).

Leur concurrence ne nuit pas à l’équipe de France jusqu’ici. Leur relation technique a même été bonne mardi soir face à l’Allemagne. Et les deux joueurs se sont congratulés sur le banc après avoir été sortis en fin de match par Didier Deschamps pour recueillir l’ovation du Stade de France.

La Ligue des champions, la semaine prochaine, leur offrira l’occasion de briller en club, chacun de son côté, avec le PSG et l’Atlético Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *